Rechercher

☽✽ Médecine de la Rose et son macérat huileux ✽☾

Un macérât à la fragrance délicate, pour une huile de massage aux très belles vertus pour le corps, le coeur et l’esprit !




On pourra utiliser toutes les Roses pour réaliser ce macérât huileux, y compris les Roses sauvages avec ses délicates fleurs d'Eglantier que j'affectionne aussi beaucoup. En parfumerie et en cosmétique, on utilisera plutôt la Centifolia ou la Damascena, ainsi que la Gallica. Cette dernière, légèrement plus poivrée, est la plus concentrée en tanins, ce qui offre des propriétés intéressantes pour resserrer les tissus cutanés et améliorer la circulation du sang, et donc prévenir l’apparition des rides, du relâchement de la peau, et apportera également une belle action cicatrisante ( cette richesse en tanins fait également des merveilles en cuisine, comme pour des gelées ou des sirops ! ) Cependant toutes trois nous offrirons de belles propriétés régénérantes, hydratantes et cicatrisantes pour notre peau par leur teneur en alcool monoterpéniques ( nérol, citronnellol et géraniol). Le citronellol aura une action merveilleusement apaisante sur le système nerveux, et le géraniol sera calmant et légèrement sédatif. On comprend ainsi son lien avec Aphrodite, puisque son parfum délicat viendra directement affecter l’hypothalamus, produisant un effet stimulant général, neurotonique et donc légèrement aphrodisiaque


✶ RECETTE DE L’HUILE PRÉCIEUSE DE ROSE ✶


Pour réaliser cette huile de Roses, on utilise les pétales cueillies délicatement. On récolte les fleurs bien ouvertes, ou presque… Sa récolte est déjà tout un voyage, difficile à décrire… Mais il vaut la peine d’y mettre son coeur…

On les mettra directement à macérer dans de l’huile végétale, j’ai une préférence pour l’huile d’amande douce ou l’huile de jojoba, mais à vous de choisir celle qui vous convient. Ici nous avons utilisé de l'huile de Tournesol, et nous avons ajouté 0,5% de vitamine E pour éviter le rancissement et l'oxydation. On laisse macérer au soleil une lunaison, ou 3,4 semaines minimum, en couvrant le bocal d'un papier kraft pour éviter les effets nocifs des UV du soleil qui peuvent altérer l'huile, on l'on peut aussi placer le bocal à l'ombre, du moment que le chaleur ambiante permette une macération avec une chaleur douce.

Comme nous utilisons ici les pétales fraîches, on pourra ouvrir régulièrement le bocal pour laisser s’échapper l'excédent d’humidité.

Son parfum est subtil à saisir, et ma petite astuce est de réutiliser l’huile après l’avoir filtrée pour y faire macérer de nouvelles fleurs, ce qui en augmente aussi les bienfaits.


Outre ses propriétés en cosmétique citées plus haut, cette huile de Rose est une déjà une merveilleuse huile de massage, peine d’amour, calmante et apaisante. Elle aura une belle action en cas de stress, anxiété, dépression, chagrin, …



152 vues0 commentaire